Tourisme Var

Saint Maximin la Sainte Baume

On reconnaît de loin la petite ville de Saint Maximin grâce à son imposante basilique, un impressionnant chef d'oeuvre de l'art gothique. Si on en croît la légende, c'est dans sa crypte que repose Sainte Marie-Madeleine, enterrée là par Saint Maximin. Marie Madeleine venait de passer 30 ans isolée dans une grotte, la "Sainte Baume", tout près de là, et qui a donné son nom au massif montagneux.

Basilique de Saint MaximinAutre bâtiment lié à l'histoire religieuse de Saint Maximin, le Couvent Royal, destiné à accueillir des moines Bénédictins puis Dominicains. Ouvrage exceptionnel, son cloître est comme un havre de paix et de fraîcheur, tandis que l'ancienne hostellerie destinée à recevoir les pèlerins abrite désormais la Mairie et l'Office de Tourisme.

Mais Saint Maximin c'est aussi une cité provençale, située au coeur de la Provence Verte. De plus en plus, elle attire des touristes séduits par le très important patrimoine architectural, mais tout autant par son centre dynamique, riche en commerces et très animé tout au long de l'année.

Le Couvent RoyalL'été, ne manquez pas d'aller vers un tour sur les marchés, à l'ombre des généreux platanes qui couvrent la place principale.

Que ce soit dans la période de Noël ou en plein coeur de l'été, cette place de Saint Maximin accueille régulièrement des animations, pour la plus grande joie des habitants ou des touristes. Cette animation fréquente donne de plus en plus d'importance à Saint Maximin.

A visiter également, les vieux quartiers de Saint Maximin, avec les ruelles étroites bordées de maisons qui ont traversées les siècles.

La Sainte Baume

La grotte de sainte Marie-Madeleine

La grotte (en provençal : baumo) de sainte Marie-Madeleine est une grotte naturelle creusée par l’érosion. Selon la tradition de Provence, sainte Marie-Madeleine y vécut les trente dernières années de sa vie, après avoir accosté aux Saintes-Maries-de-la-Mer et évangélisé la région.

Frères Dominicains de la Sainte Baume
Site Internet : http://saintebaume.dominicains.com

Selon la tradition des Compagnons du Tour de France, leur fondateur, Maître Jacques, à son retour de la construction du temple de Salomon, se retire à la Sainte Baume où il aurait été assassiné et enterré.

Depuis, la Sainte-Baume constitue l'étape finale du Tour de France des compagnons, et Marie-Madeleine est la sainte patronne du compagnonnage.